Accompagner la transition numérique, la dernière tendance dans le consulting

 

Après l’accompagnement du changement, c’est celui de la transition numérique qui vient en tête des missions les plus demandées. Chaque entreprise doit faire sa mutation numérique et sollicite un guide pour l’aider à tracer sa voie dans le vaste champ des possibles numériques.

Pourquoi un accompagnement ?

Car il est facile de se perdre ou de se fourvoyer dans ce sujet foisonnant. Le rôle du guide n’est pas de plaquer une solution toute faite – et certainement éprouvée – adaptable moyennant quelques ajustements de surface. Le réel enjeu est de conduire l’entreprise et tous ses services à transcrire, interpréter eux-mêmes leur partition pour intégrer le numérique en profondeur dans les processus tout en repensant la relation client et les organisations. Il ne suffit pas de penser le nouveau système, il faut le mettre en place, le faire vivre et le faire évoluer au rythme des innovations.

Le périmètre de la transition numérique dans l’entreprise

Le e- se décline à tous les niveaux de l’entreprise, sur les fonctions liées à son activité spécifique : recherche et développement, production, achats, commercialisation, communication et sur les fonctions supports : systèmes d’information, ressources humaines, qualité, finances… et juridique.

Avec une préoccupation centrale et cruciale pour le juridique : la gestion et la protection des données. L’identification numérique et le traitement des données sont au cœur de la mutation et doivent conjuguer sécurisation et confiance.

Tous les aspects de l’accompagnement de la transition numérique

Voici donc la e-conduite du changement. L’entreprise formule son besoin, définit un premier niveau d’attente. L’accompagnement s’initie en embarquant les acteurs des différents services, bien souvent en déclenchant une prise de conscience approfondie pour appréhender tous les enjeux de la transition numérique. Puis en libérant la créativité, stimulée par des exemples, des avancées technologiques, des analyses de tendances pour explorer large avant de resserrer sur les fondamentaux de l’entreprise. Le rôle du guide est d’alimenter la réflexion, de la challenger et de l’aider à prendre en compte les contraintes réglementaires de sécurité et de confidentialité. Ensuite d’accompagner la mise en chantier des mutations identifiées, qu’elles concernent les produits, la technique, les processus, les organisations puis de définir les modalités à suivre pour tenir la distance avec les innovations numériques. Pour ne pas devoir refaire une révolution numérique tous les deux ans, mais en faire ensuite une préoccupation régulière.

Il s’agit bien d’une conduite du changement, avec une sensibilité digitale dans toutes ses composantes. C’est plus une exigence qu’une expertise : celle de toujours inviter à conjuguer la créativité, l’innovation avec la sécurisation. La bonne compréhension des systèmes de l’entreprise et des hommes reste la plus importante, mais une bonne culture digitale est un atout-clé pour mener à bien une mission d’accompagnement de la transition numérique. Le consultant doit développer son e-leadership, son assurance aussi sur les nouvelles règles et codes induits par le numérique.

 

Pour en savoir plus sur les missions de consulting et la formation Consultant Time

-          Conduire une mission de conseil

-          Conduite du changement

-          Formation leadership et management 

-          Devenir consultant  

-          Les objectifs de la formation consultant

-          Les méthodes de la formation

-          Mobiliser autrement : conduire le changement

-          Cabinet de conseil : le défi permanent du changement