Emploi des seniors : les aides à l’entreprise

16 sept 2015

C’est dans le but de favoriser l’employabilité des seniors que l’Etat a mis en place ces dernières années des mesures pour encourager les entreprises à recruter des salariés de plus de 45 ans, ou à les maintenir en emploi. L’entreprise reçoit des aides pour disposer ou continuer à disposer des talents et de l’expérience de seniors aguerris, tandis que ces derniers peuvent mettre à profit au sein d’une structure leurs précieuses compétences.

 

Deux types de contrats d’embauche permettent ainsi aux petites et grandes sociétés de recruter des seniors en bénéficiant d’une aide financière.

Recruter un senior en contrat de professionnalisation adulte : trois aides financières

Le contrat de professionnalisation, surtout connu pour s’adresser aux jeunes de 16 à 25 ans, s’adresse pourtant aussi à tous les demandeurs d’emploi âgés de 26 ans et plus. Vous souhaitez recruter un senior ? Des aides à l’embauche sont accordées à l’employeur dans le cadre d’un contrat de professionnalisation :

-        Une aide de 2000 euros pour tout salarié de 45 ans et plus embauché en contrat de professionnalisation.

-        Une exonération des cotisations patronales lorsque le salarié est âgé de 45 ans et plus

-        Lors de l’embauche d’un demandeur d’emploi de 26 ans et plus : une aide forfaitaire est attribuée à l’employeur par Pôle Emploi.

Pour en savoir plus sur le contrat de professionnalisation.

Le contrat de génération : les aides de l’État à l’employeur

L’un des objectifs du contrat de génération, mis en place par le Gouvernement en 2013, est d’assurer la transmission des compétences et des savoir-faire par les seniors. Ce contrat permet en contrepartie  à l’entreprise de bénéficier d’une aide financière, à deux conditions :

-        embaucher un jeune de moins de 26 ans en contrat à durée indéterminée (CDI). Le jeune peut aussi avoir moins de 30 ans mais être reconnu comme travailleur handicapé)

-        recruter un senior de 55 ans ou plus dans le même temps (mais pas forcément dans les mêmes locaux), OU maintenir dans l’emploi un salarié de 57 ans ou plus (55 ans pour un salarié handicapé).

Le montant de l’aide et les démarches sont cependant différentes selon la taille de l’entreprise :

 

  • Votre entreprise compte moins de 300 salariés ?

L’aide correspond à un montant de 12 000 euros étalés sur 3 ans, soit 4000 euros par an.

En cas de double recrutement (d’un jeune et d’un senior), l’aide est majorée et est portée à 24 000 euros sur trois ans.

  • Votre entreprise compte plus de 300 salariés ?

Une négociation sur le contrat de génération est obligatoire : l’entreprise pourra alors conclure un accord, ou établir un plan d’action. Le dossier de demande passe ainsi entre les mains de la DIRECCTE (Direction régionale du travail), qui effectuera un contrôle de conformité.

Pour en savoir plus sur le contrat de génération.

 

Pour en savoir plus sur l’emploi et le recrutement des seniors en France :

-        Emploi et embauche des seniors : les obligations de l’entreprise

-        Cadre senior : nos conseils pour trouver un emploi

-        Tout savoir sur l’entretien professionnel (anciennement entretien de seconde partie de carrière)

-        Comment combiner travail et retraite ?